Skip to main content

Accueil  Le bois énergie  Le Solaire Thermique  Le traitement de l'eau  Récupération eau de pluie  La Ventilation  Domotique   
Les Adoucisseurs
Centrale 5 en 1

L'eau douce - l'eau dure - le tartre



Captée à une source, tirée d’un puits, prélevée dans une rivière ou dans un lac, une eau naturelle aura toujours

traversé au préalable l’atmosphère, puis ruisselé sur le sol, se sera infiltrée à travers la terre végétale et diverses

couches géologiques.

D’autre part, l’eau possède une propriété remarquable : son pouvoir dissolvant incomparable qui lui permet de

s’enrichir en substances minérales ou organiques, en oxygène ou en gaz carbonique.

Aussi, lors de son trajet jusqu’au point de consommation, l’eau aura dissous du calcaire et du gaz carbonique et se

sera chargée ainsi en ions calcium (Ca++), magnésium  (Mg++) et en hydrogénocarbonates (H2CO3–).

 

Les différents éléments chimiques, s’assembleront, en particulier sous l’effet de la chaleur, pour former

des carbonates de calcium et de magnésium, appelé communément “tartre”.

Le titre hydrométrique (TH) exprime la dureté d’une eau et représente la somme des ions de calcium et de

magnésium.

Cette “dureté”, exprimée en degrés français (°F) peut être mesurée à l’aide de la mesure de degré ‘TH”.

1°F = 4mg de calcium (Ca++)

2,43 mg de magnésium (Mg++) par litre d’eau.





Plus le °F est élevé, plus l’eau est “dure”.


Les méfaits du tartre


La précipitation des ions dissous dans l'eau est essentiellement conditionnée par la température, la teneur

de l'eau en calcium et magnésium (dureté) et certains autres paramètres de l'analyse physico-chimique (ex. PH).

Lorsque cette précipitation conduit à la formation de dépôts durs et adhérents, ces derniers sont appelés

tartres. On réserve généralement le terme encrassement à la formation de dépôts mous et labiles n'ayant pas pour

origine essentielle une précipitation cristalline.

Le carbonate de calcium est le tartre le plus fréquemment rencontré ; il est formé à partir des ions calcium et

des ions hydrogénocarbonates.

La très faible limite de solubilité du carbonate de calcium place le phénomène d'entartrage au premier rang de

nos préoccupations.


Les précipités de carbonate de calcium sont thermiquement isolants et adhèrent aux parois :


  • pertes de rendement à la transmission de chaleur, d'où augmentation de la consommation d'énergie des circuits de chauffage de l'eau,
  • élévation de la température de service des appareils de chauffage et risques de destruction des éléments de chauffage par surchauffe,
  • diminution des sections créant des pertes de charge,voir des obstructions totales des conduites,
  • mauvais fonctionnement voire blocage des organes hydrauliques  ( robinets, purges...)
  • dépôts adhérents sur les surfaces en contact avec l'eau à l'air atmosphérique.


Les bienfaits d'un adoucisseur


  • Un adoucisseur maintient le rendement des appareils sanitaires à leur niveau normal.
  • Il rend l’eau plus agréable au contact de la peau et des cheveux.
  • Il supprime les allergies de la peau (peau sèche, rougeurs chez les personnes sensibles au calcaire).
  • Il est recommandé pour le bon fonctionnement des jacuzzis,hammams et de l’hydrothérapie domestique.
  • Il supprime les traces sur la vaisselle et rend le linge plus doux.
  • Économique ! Moins de produits détartrants et d’adoucissants.




Le principe de fonctionnement


Les adoucisseurs d’eau sont des appareils agissant sur la composition physico-chimique de l’eau, en réduisant le calcium et le magnésium responsables de l’entartrage.




L’eau à adoucir circule à travers des résines échangeuses d’ions (résines cationiques fortes) qui vont échanger le calcium et/ou le magnésium par du sodium. À la sortie de l’appareil, l’eau n’est plus entartrante, elle est devenue “douce”.





    Leur but est d’assurer une protection maximale contre
    l’entartrage des canalisations et des appareils électroménagers.  
    Au fur et à mesure du passage de l’eau, les résines se saturent
    en calcium et magnésium.Une régénération est alors nécessaire
    de façon à recharger ces résines en ions sodium à partir d’une
    solution de chlorure de sodium ou saumure (sel et eau) que
    l’adoucisseur puise dans le bac à sel.

    Cette régénération sera déclenchée automatiquement,
    dans la nuit, par l’automatisme inclus dans la tête hydraulique
    de l’adoucisseur et peut se faire de 2 façons :

     • par contrôle des volumes consommés (mode volumétrique),
     • par contrôle du temps écoulé (mode chronométrique).





 Concep't Etik  SARL  au capital de 7500€  - Siège social : 17 Rue de Conce  60810 RULLY   R .C.S. Compiègne  532 927 191 
N° de Siret : 532 927 191 00017    -    N° TVA : FR37532927191    -    Code   APE  4322B - 4321A